UNE VILLA CONTEMPORAINE

UNE VILLA CONTEMPORAINE

Comme en immersion dans la nature

 

PAR MARIE DUPAS

 

 

Grâce au talent de nos architectes, c’est toute la beauté de notre chère
Ville rose qui est mise en lumière. Selon leur personnalité et leur style,
chacun d’eux laissera émerger, sur chaque esquisse, leur propre patte.
Parmi eux, comme dans chaque univers artistique, la musique, le cinéma, la
peinture… certains transmettent un savoir, une passion et une signature
reconnaissable entre toutes. C’est le cas de « l’artiste » qui va suivre. Daniel
Morice, architecte depuis plus de 30 ans sur la place toulousaine, nous ravit
de ses réalisations. Pour ce numéro d’hiver, c’est une villa au style
contemporain qui vous est présentée. Une manière de trouver, pourquoi pas,
des idées pour votre future maison !

“ Un corps de bâtiment central, doté d’un étage,
équilibré par des volumes adossés à l’est et à l’ouest
au rez-de-chaussée forme la structure principale.”

LA VOLONTÉ DE S’INTÉGRER À LA NATURE
La villa, environnée de constructions pavillonnaires bâties dans les années 60 à ce
jour, se pose sur un terrain d’une surface de 1260 m2. De forme trapézoïdale, elle
compte, dans sa plus grande largeur, 33 mètres pour 47 mètres de longueur moyenne.
Pour réaliser cette villa en résidence principale destinée au logement d’une famille et
pour une meilleure insertion paysagère, avec le maître de l’ouvrage, il a été décidé
d’implanter le bâtiment dans la partie avale du terrain, près de la voie d’accès, afin de
libérer le jardin sud le plus vaste possible, tout en conservant les arbres existants en dehors
de l’emprise de la construction.
Toujours dans cette optique, c’est l’idée d’une
architecture contemporaine épurée, adaptée
à ce terrain situé en zone naturelle qui a été retenue.
Conformément aux prescriptions du P.L.U.
de la commune, un garage accessible depuis
l’entrée commune des deux autres lots
a été réalisé, afin de respecter la hauteur de
7 mètres à l’acrotère par rapport au terrain naturel.
Un corps de bâtiment central, doté d’un
étage, équilibré par des volumes adossés à
l’est et à l’ouest au rez-de-chaussée forme la structure principale.
Pour à la fois marquer et protéger l’entrée,
un auvent avec porte à faux débordant a été
construit sur la façade nord. Afin de créer une protection naturelle devant la cuisine,
c’est une terrasse couverte qui a été construite sur la façade sud-ouest

“ Concernant les espaces verts, nous nous sommes
orientés, avec le maître de l’ouvrage, vers
des plantations à essence locale, valorisées
par des éclairages au sol et plus particulièrement
le tilleul situé à l’est du bâtiment.”
Daniel Morice

Les toitures terrasses servent de support à
des panneaux solaires destinés à améliorer
le chauffage du bâtiment et à produire l’eau
chaude sanitaire.
Quant aux enduits, ils ont été réalisés avec
deux teintes sables (gris beige clair) en accord
avec les services d’architecture de la
commune.

“Une fois de plus, Daniel Morice, avec cette réalisation, parvient
à signer l’alliance entre fluidité et espaces, volumes et confort, bien-être et grands
espaces. L’ensemble, favorise le naturel, l’environnement pour offrir
à ses propriétaires un havre de paix. ”

LE CHOIX DES MATÉRIAUX
En toute cohérence pour respecter le style contemporain de cette réalisation, les matériaux
choisis sont dans la même veine et particulièrement
bien adaptés à cet environnement naturel arboré. Parmi eux, on note une
toiture terrasse supportant des capteurs solaires.
La menuiserie est en aluminium laqué
de teinte « gris brun foncé ».
Le vitrage isolant type 4/20/4 à faible émissivité avec « petits bois » aluminium. La protection solaire
s’établit via des pares soleil de teinte « gris beige moyen».
Au niveau de la terrasse, en périmétrie piscine,
c’est du bois imputrescible (IPÉ).
Toujours pour mieux s’adapter à cet environnement naturel, les clôtures sont traitées
dans l’esprit « bocage ».
Des haies vives à essences panachées sont
adossées à un grillage simple torsion ou un
panneau grillagé de teinte noire à l’identique
de la villa, sur une hauteur de 1,30 mètre
conformément au règlement du PLU.

DES ESPACES VERTS OÙ LE LOCAL EST À L’HONNEUR
En ce qui concerne les espaces verts, il a été
retenu avec le maître de l’ouvrage, des plantations
à essence locale, valorisées par des
éclairages au sol et plus particulièrement le tilleul situé à l’est du bâtiment.
Parmi les essences retenues : des cyprès d’Italie, qui peuvent mesurer jusqu’à
10 mètres adulte mais aussi des pins parasol,
dont la hauteur à la plantation est de 3 mètres pour 12 mètres adultes. L’extérieur est
aussi habillé d’un cerisier et de deux oliviers.
Une fois de plus, Daniel Morice, au travers
de cette réalisation, parvient à signer l’alliance entre fluidité et espaces, volumes et
confort, bien-être et grands espaces.
L’ensemble, favorise le naturel, l’environnement
pour offrir à ses propriétaires un havre de paix.

 

© Photos Xavier Boymond

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.