UNE VILLA BAIGNEE DE LUMIERE LE BÉTON BRUT, UN MATÉRIAU NOBLE

UNE VILLA BAIGNEE DE LUMIERE LE BÉTON BRUT, UN MATÉRIAU NOBLE

Un écrin végétal, des patios pour une ambiance cosy

PAR MARIE DUPAS

 

 

Ecologiques, traditionnelles, typiquement toulousaines ou plus contemporaines, insolites, rénovées, surélevées… ou
encore totalement avant-gardistes, notre Ville rose regorge de villas plus somptueuses les unes que les autres.
Possédant toutes un charme et une identité qui leur sont propres, certaines plus que d’autres, attrapent notre
regard. Et dans cette catégorie, pour ce numéro printanier, nous avons décidé de mettre à l’honneur une villa réalisée
par l’architecte toulousain Patrice Cagnasso (Agence Ar-Quo), que les lecteurs d’Hubert Magazine connaissent déjà et
apprécient à juste titre pour l’authenticité et la fluidité qu’il apporte à ses réalisations aussi singulières que marquantes.
L’espace de quelques pages, (re)découvrons cet incontournable professionnel, au travers d’une de ses plus récentes
signatures située en périphérie de Toulouse.

AR-QUO COMME SINGULARITE, ESTHETIQUE ET SOBRIETE
Stimuler les sens, concilier l’utile, le poétique,
l’esthétique, le symbolique, améliorer le quotidien, éviter le superflu, telle est la
philosophie de l’Agence AR-QUO.
L’architecture a à coeur de donner du sens à un lieu et créer une émotion.
Fondée en janvier 1999, AR-QUO, comme ARchitectes
au QUOtidien, est une agence pluridisciplinaire
qui évolue dans de nombreux domaines : culturel, industriel, tertiaire,
scolaire, boutique, habitat collectif et individuel, dans le neuf et la rénovation.

UN PROJET A L’ABRI DES REGARDS
Cette belle réalisation se situe sur un petit terrain dans un lotissement près de Toulouse…
Très étirée (sur une longueur de 40 mètres), la maison dispose, pour toutes ses
pièces principales, d’une orientation au sud,
sur le jardin, avec pour panorama, la piscine et le magnifique chêne centenaire.
Aussi, pour se protéger des regards des voisins
et dégager un maximum d’espace au sud pour le jardin et la piscine, il a été décidé
d’implanter la maison sur la limite nord.
Toutes les pièces principales sont orientées au sud, sur le jardin.

“ Très étirée (sur une longueur de 40 mètres),
la maison dispose, pour toutes ses pièces principales,
d’une orientation au sud, sur le jardin,
avec pour panorama, la piscine
et le magnifique chêne centenaire. ”

 

Les grandes surfaces vitrées sont protégées du soleil par le débord d’une longue et
épaisse dalle de béton (0.80 m par 40 m de long) et par des brises soleil orientables.
Des patios ont été créés pour amener de la lumière au nord, avoir un séjour traversant,
et éclairer les pièces secondaires et le couloir.
Sur les autres limites du terrain, un écrin végétal composé de grands roseaux protège l’intimité du jardin.

UNE SEULE MATIERE : LE BETON BRUT
Pour Patrice Cagnasso, l’architecte d’Ar- Quo, « Le béton, c’est avant tout un concept
de dualité, entre brutalité et douceur. C’est un matériau noble qui raconte une histoire,
laisse une trace, celle de l’homme qui l’a coffré, coulé et vibré… avec ses défauts, ses qualités… un matériau parfaitement imparfait. »

“ Nous avons créé des patios,
pour amener de la lumière
au nord, avoir un séjour
traversant, et éclairer les pièces
secondaires et le couloir. ”

DES PERSPECTIVES, DE LA LUMINOSITE
Largement vitrée sur l’espace extérieur, la maison est très étirée d’un point de vue de
l’espace, ce qui permet de renforcer son atmosphère naturelle.
Force est de constater que le travail de notre cabinet d’architectes
s’est centré sur une volonté d’éliminer toute limite entre l’intérieur et l’extérieur et ainsi
faire corps avec la nature, et seulement elle.
Décloisonnés, le salon, la salle à manger et la cuisine, offrent un bel espace, une impression
de grandeur à ses occupants. Toute cette fluidité entre les pièces permet de profiter
pleinement des perspectives et de la luminosité
qui s’en dégage. Les volumes sont ainsi pleinement mis en valeur.
Du côté des coloris utilisés, pour l’intérieur, la volonté est clairement de jouer sur les tons
naturels, en phase avec l’écrin de verdure qui porte cette villa. On retrouve, des camaïeux de vert, des beiges mais aussi du
gris qui offre une belle profondeur aux surfaces.
In fine, le parti-pris du cabinet toulousain accompagné de la volonté des clients offrent
une habitation emprunte de douceur, sans pour autant faire l’impasse sur son identité
forte, totalement assumée. Fluidité, dynamisme certain, pour un ensemble chaleureux
où l’équilibre des forces est instinctif.

 

DES ATOUTS INDENIABLES
Ce qui fait la spécificité et le charme singulier de cette réalisation située en proche périphérie
toulousaine, c’est bien sa proximité avec la nature, son association.
Avec sa surface vitrée généreuse, elle permet une fluidité des
espaces, entre l’intérieur et l’extérieur, et donne à voir, un spectacle permanent.
Du printemps à l’hiver, en passant par la saison
estivale et le temps des feuilles mortes, les saisons se succèdent mais ne se ressemblent pas
pour les habitants de cette jolie maison qui
profitent chaque jour, avec sa grande terrasse extérieure, au travers de leur écran de
verdure, d’un spectacle unique et vivant, celui d’une nature en perpétuelle mouvance.

 

© Photos Laurent Barranco

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.