MARIE-CHRISTINE DORNER

MARIE-CHRISTINE DORNER

« Une french touch » multiculturelle

Architecte d’intérieur,designer, scénographe,
Marie-Christine Dornerparvient, à travers ses réalisations
à unir les savoir-faire traditionnelset haute technologie.
De l’objet singulier ou de largediffusion aux espaces de vie ou
d’activités, Marie Christine Dornerdéploie la même stratégie : nourrir
les projets d’une réflexion poussée,en amont comme en aval, sur lesrelations entre l’être humain et son
environnement proche, dans un monde ouvert et pluriel.

DE L’ARCHITECTURE INTÉRIEURE À LA SCÉNOGRAPHIE EN PASSANT PAR
LE DESIGN OUTDOOR, LE MOBILIER, LES ARTS DE LA TABLE ET LE LUMINAIRE
Cette constante dans son processus de création, liée à sa sensibilité pour les savoir-faire
traditionnels, se traduit par des projets couvrant l’ensemble des champs de la création en
matière de design ; architecture intérieure (résidences privées, mais aussi boutiques et restaurants),
design outdoor urbain, scénographie, mobilier (ses meubles sont édités
par Ligne Roset, Montis, et Zeus), arts de la table et luminaire (Cristalleries de Saint-
Louis, Baccarat et Bernardaud). Marie Christine Dorner nourrit l’élégance et le
raffinement, cette touche qui caractérise la créativité française, de sa connaissance des
apports d’autres cultures majeures dans le domaine de l’art de vivre.

UN PARCOURS QUI TRADUIT UNE ÉNERGIE UNIQUE
Globe-trotter, ses voyages vont façonner sa carrière. À 25 ans, elle décide d’entamer un
tour du monde. Elle fait escale à Tokyo où elle séjourne un an grâce à sa rencontre décisive
avec Teruo Kurosaki, directeur de la maison d’édition Idée, une référence dans le monde
du design international. Ce détecteur de talents lui commande une collection de mobilier.
Elle conçoit et expose une première famille de meubles en acier plié inspirés de l’origami,
très vite appréciés et reconnus au Japon. Philippe Starck préface son catalogue.
De retour à Paris, elle fonde son premier studio en 1987 et apparaît rapidement comme une
figure emblématique du renouveau du design en France. Tout en poursuivant sa collaboration
avec le Japon, elle réalise le chantier de l’hôtel La Villa à Saint-Germain des Prés, premier hôtel parisien résolument contemporain,

“Elle fonde son premier
studio en 1987 et apparaît
rapidement comme une
figure emblématique du
renouveau du design en
France. ”

puis le restaurant de la Comédie Française avant, en 1990, de concevoir la tribune présidentielle
du défilé du 14 juillet, projet dont elle assure la maîtrise d’oeuvre chaque année
depuis plus de 20 ans. Toujours dans l’espace urbain, elle dessine une vaste station
d’échange de bus et son mobilier à Nîmes. En 1996, elle s’installe à Londres, cité cosmopolite
par excellence, où elle vivra 12 années. Parallèlement à son travail de création qui acquiert
une dimension internationale, elle enseigne au Royal College of Art à la demande
de Ron Arad. Elle intervient également dans de nombreuses écoles et enseigne actuellement
à l’école Camondo à Paris.

DORNER STUDIO, SON SECOND STUDIO PARISIEN
De retour à Paris fin 2008, elle inaugure dorner design, son second studio parisien, aujourd’hui
installé rue Saint-Dominique, au coeur des plus grands lieux culturels parisiens.
Le nom de Marie Christine Dorner résonne auprès d’institutions comme le Ministère de la
Culture, le Mobilier National, le Ministère des Affaires étrangères. Elle exporte l’élégance
française dans les ambassades dans le Monde.
Depuis la présentation de sa collection Une Forme/One Shape en 2004, dans laquelle les
meilleurs artisans en France et au Japon ont réalisé ses bijoux, objets et meubles, en bois,
métal précieux, porcelaine, bambou, céramique et matières composites, Marie Christine
Dorner est entrée dans l’ère de « Matière Matters », car la matière est à la source de toutes
les cultures. Son objectif : démontrer que tout matériau, s’il est utilisé judicieusement et respecté,
est noble. Une devise : faire de chaque objet un bijou, qu’il soit en or ou en bambou.
Elle poursuit cette expérience avec la “brique Mingei”, projet présenté à la Paris Design
Week, avec l’association Particule 14, hommage à ce mouvement japonais situé au-delà
des modes et de l’esthétique facile. L’expansion internationale de dorner design se poursuit
dans un domaine faisant intervenir conjointement de nombreux savoir-faire, celui de
l’aménagement de boutiques haut de gamme.
Après avoir créé un nouveau concept de boutique d’art de la table multimarques de luxe pour la
maison marocaine Fenêtre sur Cour, au Morocco Mall de Casablanca,
elle a enchaîné sur plusieurs projets en Azerbaïdjan ; la première boutique Baccarat et arts de la table y a ouvert en décembre dernier.
Marie Christine Dorner, diplômée avec félicitations de l’école Camondo à Paris, a reçu en
1995 le Grand prix du Design de la ville de Paris.
Elle a été décorée en 2012 des insignes de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres.

 

 

 

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.