25 ANS

CES TALENTS DE RENOM ONT OUVERT POUR VOUS LES PORTES DE QUELQUES UNES DE LEURS INNOVANTES REALISATIONS

©David NAKACHE
©David NAKACHE

BERNARD CATUGIER

Voici plus de vingt ans que le Cabinet de Bernard Catugier officie à
Toulouse alors autant dire qu’il est à l’architecture d’intérieur ce que
la brique rose est à Toulouse, indissociable ! Par son travail et sa renommée,
le cabinet rayonne au-delà des frontières régionales. La réalisation
qui nous occupe, est un carré parfait, qui propose deux patios. Un style
contemporain, aux lignes aériennes et aux volumes généreux, qui a récemment bénéficié
d’une rénovation intérieure. La maison qui dispose d’une surface de 330 m2 répartis
sur 2 niveaux, se découvre, dès son entrée, par deux patios. De part et d’autre
du hall d’entrée, ce sont donc deux patios d’égale dimension qui distribuent les pièces
à vivre. A la fois spacieuse et disposant de volumes généreux, elle se fait « maison de
fête » et bien agencée dans ses espaces et dans la distribution de ses pièces, elle redevient,
grâce à ses lignes pures, cocon chaleureux.

DANIEL MORICE
Créée par Daniel Morice, architecte de renom de la Ville rose, cette
villa, en résidence secondaire, est construite sur la côte rocheuse préservée
de la Costa Brava. L’accès à ce terrain, très pentu, s’effectue
depuis la route située au niveau supérieur.
Pour cette réalisation, l’architecte a choisi d’articuler la villa en organisant 3 plateaux :
le niveau haut comprend l’entrée, le garage et la suite parentale. Au niveau intermédiaire,
c’est la zone jour où sont réunis la cuisine, le repas, le séjour avec cheminée,
la terrasse avec piscine à déversoir avec vue vers la mer qui occupe l’espace. Au niveau
inférieur, les occupants profitent d’un salon éclairé et dessert 3 chambres avec
un panorama de toute beauté : une vue sur la mer. Pour cette réalisation, on observe
une architecture minimaliste avec porte à faux destiné à protéger du soleil la grande
terrasse du niveau jour.

©Stéphanie BODART
©Yohann GOZARD

PATRICE CAGNASSO
Pour l’Agence AR-QUO, l’architecture doit donner du sens à un lieu et
créer une émotion. Fondée en janvier 1999 par 2 architectes de culture
et de formation différentes mais complémentaires, Jean-Louis Jérémie et
Patrice Cagnasso (diplômé en Haute Qualité Environnementale), AR-QUO,
comme Architectes au Quotidien, est une agence qui évolue dans de nombreux domaines
: culturel, industriel, tertiaire, scolaire, habitat collectif et individuel et boutiques. Abritée
dans le pays toulousain et sur 60 mètres de long, cette maison, qui profite d’une surface habitable
de 300 m2, séduit immédiatement. Patrice Cagnasso, qui a réalisé ce projet, a choisi
un béton auto-plaçant, qui se caractérise par sa fluidité, son fini doux, à la fois lisse et homogène.
Il est laissé à l’état brut, naturel et signe, de la sorte, une tendance minimaliste qui
séduit par sa nature authentique. L’atmosphère de cette habitation repose sur une alternance
de pleins et de vides, ce qui a pour effet de dynamiser l’espace.

ATELIER M
Depuis 2000, date de leur installation, Sandra Teyssou et Jérôme
Meric répandent sur la ville rose leurs idées et conseils en architecture.
Maison individuelles, rénovation d’appartement, bureaux, bâtiments
industriels, restaurants, magasins ou logements collectifs, ils appréhendent
le métier de l’esquisse à la livraison, et en apprécient toutes les étapes. Conçue
pour apporter un maximum de transparence et relier visuellement les deux versants de
la parcelle divisée par l’implantation de la maison, cette habitation met à l’honneur le
paysage qui l’entoure. Grâce aux larges baies vitrées qui s’ouvrent sur le jardin, le regard
est invité à profiter du panorama exceptionnel qu’offre la nature. Surplombant la
terrasse et habillé de bois, un volume en sailli donne l’impression de se fondre dans le
feuillage des arbres. Côté jardin, le volume permet d’abriter une terrasse qui fait front
à l’environnement.

©Les Yeux Carrés

SOPHIE MALRIC
Sophie Malric a créé son agence d’architecte intérieure à Toulouse en 2005.
Elle est diplômée de l’Ecole des Beaux-Arts de Toulouse section
design espace, et obtient la certification du Conseil Français des Architectes
d’Intérieurs. La rénovation de cet appartement, consiste à la
réunion de deux appartements dans un immeuble ancien.
Chaque appartement a délibérément été « évidé » de son contenu, à la fois vieillot et
non adapté, pour ne garder que les structures porteuses, auxquelles des modifications
ont été apportées, et certains éléments anciens que sont cheminées en marbre, portes
à panneaux anciennes…
L’exposition de l’immeuble, sa situation, ses vues extérieures, qui donnent à la fois sur
plusieurs monuments historiques et un environnement arboré préservé, contribuent à
la magie des lieux.

© Nathalie PERROT

ENZO ROSSO
L’agence d’architecture Enzo & Rosso a été fondée en août 2000 de l’association
complémentaire d’une architecte DPLG, Nathalie Rosso-Perrot et
d’un ingénieur Centrale Paris, Sébastien Perrot. L’équipe, constituée de
15 personnes, est engagée quotidiennement à la maîtrise des coûts, des
délais et de la qualité. Pour la réalisation qui nous occupe, il faut savoir qu’il s’agit d’une
famille recomposée souhaitant posséder 4 chambres, 2 salles de bains à l’étage et un bureau
qui a aussi la fonction d’accueillir les amis de passage et une salle d’eau. Le parti pris
a donc consisté à concevoir une maison compacte à étage qui économise du terrain et rend
évident la volumétrie du projet. Cette dernière se trouve être aussi la forme la plus adaptée
pour réaliser des économies d’énergie. L’emploi de matériaux naturels tels que le béton brut
et le bois était une large volonté de la maîtrise d’ouvrage et de l’agence. La décoration participe
par le choix des tapis, tissus et meubles à la douceur de vivre de ce logement.”

PERAL ARCHITECTE
Fondée sur l’échange et le dialogue, la philosophie de cette agence
est d’être à l’écoute et d’instaurer des échanges permanents entre le
client, l’architecte et les collaborateurs. Un architecte, pour construire,
a besoin d’un partenaire, qui accepte de se laisser aller, de réfléchir,
de dialoguer, de jouer, de rire…En fait, quelqu’un qui vous fait confiance, et comment
ne pas respecter un partenaire qui vous accorde sa confiance… Cette connivence si
nécessaire amène le plaisir de faire le projet, puis conduit au plaisir de l’utilisation au
quotidien. Qu’y’a-t-il de plus important ? Dans le domaine de la construction, que ce
soit privé, ou public, ils aiment à rompre avec la monotonie, travailler sur la qualité de
l’espace, amenant la lumière extérieure vers les volumes intérieurs. Leur crédo : « Imaginer
un projet à votre mesure, et vivre à la lumière de la modernité… »
*Les lecteurs d’Hubert Magazine découvriront dès le numéro d’hiver, le travail de Peral Architecte.

Photos : ©Guillaume OLIVER

CORINNE PIVETTA LAGARDE
Créée en 2001, l’agence CPL Architecture est spécialisée dans l’habitat
et le petit tertiaire. Elle intervient en maîtrise d’oeuvre ou missions
partielles dans le neuf et la rénovation. « D’abord étudier les existants
et le contexte, choisir d’oublier la structure, ou bien de la magnifier.
Travailler les volumes, les tranparences, les liaisons, les parcours… Puis jouer avec la
couleur, les matières, les textures, mais aussi avec la lumière et les sonorités. » Soucieuse
de soigner les projets jusque dans leurs moindres détails, elle s’attache à tisser
avec chaque maître d’ouvrage, professionnel ou particulier, des liens privilégiés et rendre
ainsi votre projet, unique. Dans le cas de cette réalisation, la maison du lac offre
une surface habitable agréable, des matériaux doux et un espace extérieur en symbiose
avec son environnement. Cette maison, offre à ses propriétaires un retour aux
sources. Les habitants, ont pour panorama, un lac, et ce depuis n’importe quelle pièce !

©Photos : Cédric DUFFORT

JEAN-PIERRE DUMONT
L’architecte d’intérieur OPQAI (qualification de l’Office Professionnel de
Qualification des Architectes d’Intérieur) est installé en profession libérale
depuis 1979 et s’est depuis toujours investi dans les démarches liées à la
reconnaissance de la profession d’architecte d’intérieur. Il s’attache à baser
son travail sur des recherches résolument modernes qui amènent les projets réalisés au-devant
de la scène. Le propriétaire, qui collabore avec Jean-Pierre Dumont, sur divers chantiers,
a choisi l’Agence A- Agence D, au travers de Jean-Pierre Dumont, pour dessiner sa propre
maison. Sur un très beau terrain vaste mais en pente, l’architecte a donc proposé d’encastrer
au maximum le volume de cette maison dans la butte, il a donc fallu réaliser des fouilles et
permettre d’avoir une toiture végétalisée de façon que le dessus de celle-ci soit à la hauteur
de la butte du terrain du voisin, afin que celui-ci ne soit pas pénalisé du point de vue. Cette
réalisation propose 350 m2 en rez-de-rue.

©Photos : Stéphane DELIGNY

STEPHANE DELIGNY
C’est en 1998, à l’ESA de Toulouse que Stéphane Deligny obtient son
diplôme d’architecte. Rapidement, il créé son agence. On retiendra
notamment, l’extension de la Station de la Pierre-Saint-Martin (64) et
la Maison de l’Architecture de Midi-Pyrénées. En 2004, c’est en tant
qu’associé lauréat qu’il réalisera la bibliothèque universitaire des sciences à l’Université
Paul Sabatier de Toulouse. Quatre ans plus tard, Cadours fait appel à son talent pour
la réalisation du collège de la ville. En 2010, Stéphane Deligny se voit remettre le Prix
Emergence Technal pour une réalisation à Buzet sur Tarn. Ici, il nous fait découvrir la
réhabilitation complète d’une maison de ville des années 60 : 250 m2 habitables, pour
une durée de travaux d’un peu plus d’un an. Les propriétaires ont désormais en rezde-
chaussée, un premier séjour, avec une cuisine mais bénéficient également d’une
pièce de vie offrant une vue imprenable sur le paysage.

CES DESIGNERS DE RENOM ONT PRESENTÉ POUR VOUS QUELQUES UNES DES REALISATIONS DE LEURS INNOVANTES CREATIONS

©Pierre MONETTA
©James BORT

PHILIPPE STARCK
Ses milliers de projets, réalisés ou à venir, sa notoriété globale, son infatigable
inventivité protéiforme, ne doivent pas faire oublier l’essentiel. Philippe
Starck a une mission, une vision : que la création, quelle que soit la
forme qu’elle prenne, rende la vie meilleure pour le plus grand nombre.
Des produits de notre quotidien tels des meubles ou un presse-citron en passant par des
méga yachts révolutionnaires, des hôtels aspirant à être des lieux stimulants, fantasmagoriques
et intensément vivants, jusqu’à l’éolienne individuelle et la voiture électrique, il n’a
cessé de repousser les limites et les critères du design contemporain. Philippe Starck élabore
depuis toujours des objets qui n’ont de cesse de chercher le plus dans le moins. Ses rêves
se font solutions si vitales, si essentielles, qu’il a été le premier Français invité à participer
aux fameuses conférences TED (Technology, Entertainement & Design) Talks rejoignant des
intervenants renommés, tels Bill Clinton ou encore Richard Branson.

©Photos : Nina RICCI

STUDIO PUTMAN
Olivia Putman est un designer français née à Paris. Elle prend la direction
artistique du Studio Putman en 2007, un souhait de longue
date de sa mère, Andrée Putman, la créatrice du Studio Putman et papesse
du design à la française. Ses travaux se portent autant sur l’architecture
d’intérieure, la scénographie que le design. Elle accompagne pendant deux
ans le paysagiste Louis Benech alors qu’il réaménage le jardin des tuileries ou celui du
Palais de l’Elysée. Olivia Putman collabore alors ponctuellement avec le studio Andrée
Putman en tant que paysagiste. Olivia devient la directrice artistique de la maison Lalique
de 2011.
Ces dernières années, le Studio Putman signe de jolies collaborations avec Christofle
du côté des bijoux ou encore Nina Ricci pour le parfum « l’Air du Temps », les plus
grandes maisons, comme toujours.

©Photos : Max ZAMBELLI for Mutina ritagliata

PATRICIA URQUIOLA
Née à Oviedo en 1961, Patricia Urquiola fréquente la Faculté d’Architecture
à l’Université Polytechnique de Madrid et à l’École Polytechnique
de Milan, où elle se diplôme en 1989 avec pour directeur de
mémoire Achille Castiglioni, dont elle sera l’assistante de 1990 à 1992 .
Puis, elle suit le service développement produits pour De Padova où elle collabore
avec Vico Magistretti. En 1996, elle devient responsable du design chez Lissoni
Associati. En 2001, Patricia Urquiola ouvre son cabinet de création, où elle s’occupe
de design, d’installations et d’architecture. Editée par de grands industriels tels que
B&B Italia ou Moroso, elle développe en 2005 avec sa consoeur Eliana Gerotto une
collection de luminaires pour Foscarini. Superstar du design, Patricia Urquiola aménage
des hôtels (comme le sublime Mandarin Oriental de Barcelone) et collabore avec
les plus grands éditeurs de mobilier.

©Paul TAHON and R & E BOUROULLEC

RONAN ET ERWAN BOUROULLEC
Diplômé de l’école nationale supérieure des arts décoratifs de Paris,
Ronan Bouroullec, né en 1971, commence à travailler seul et s’associe
avec son frère Erwan, né en 1976, diplômé de l’école supérieure
d’arts de Cergy-Pontoise. En 1997, en présentant leur cuisine désintégrée
au Salon du Meuble, ils sont repérés par Giulio Cappelini qui leur confie leurs
premiers projets de design industriel. Ils s’associent tous deux en 1999.
Leur fil directeur ? Mener un travail au sein d’un dialogue permanent et d’une exigence
commune vers plus de justesse et de délicatesse. En 2004, ils s’associent avec l’éditeur
Magis et créent deux collections de mobilier. Les Frères Bouroullec collaborent avec
de nombreux industriels dont on peut citer : Vitra, Kvadrat, Magis, Kartelle, Established
and Sons, Ligne Roset, Axor, Alessi, Issey Miyake, Cappellini, Mattiazzi, Flos, Mutina
et Hay.

© Jean-Luc LUYSSEN / Madame Figaro

MATHIEU LEHANNEUR
Il est l’un des rares designers de sa génération à pouvoir embrasser autant
de champs de la création : de l’objet à l’architecture, de l’art au produit,
de la pièce unique hand-made à la technologie. Il innove avec des projets
qui lient design, science et art pour le mieux-être de ses utilisateurs. Il est
classé parmi les « 100 World top designers and influencers « par les magazines Wallpaper
et Surface et est décrit comme le « champion de l’agilité intellectuelle dans le champ du
design contemporain » par Paola Antonelli, Senior Curator, Department of Architecture and
Design, au MoMA-NY. Le Bureau Mathieu Lehanneur collabore avec des marques prestigieuses
comme Nike, Veuve Clicquot, Kenzo, Poltrona Frau, Hôtels Pullman, Cartier, Schneider
Electric, JCDecaux, ou Sony. Il est également partenaire de plusieurs start-ups dans les
domaines de la technologie, de la cosmétologie ou de la mobilité urbaine ou encore, ici, à
l’aménagement du choeur de l’église St Hilaire à Melle dans les Deux Sèvres.

©Romain CAMBON

CHRISTOPHE PILLET
La lucidité de l’expression et la recherche de la simplicité sont les principes
clés : dans le travail de Christophe Pillet, l’élégance est optimisée.
La parfaite maîtrise de la sensualité et du raffinement de Pillet en
fait l’un des rares designers français à avoir acquis une reconnaissance
mondiale dans la conception d’hôtels, de boutiques et de projets artistiques aux
États-Unis, en Grande-Bretagne et au Japon. Architecture, objets, mobilier, direction
artistique, sa signature est invariablement associée aux plus grandes marques : Lacoste,
Jean-Claude Jitrois, Catherine Malandrino, Lancel, Le Tannneur International…
Quelques soient ses collaborations, ses interprétations réfléchies témoignent du chic
de la haute tension.
S’il existe un « style Pillet », c’est dans sa capacité à cristalliser, au sein d’un projet,
l’excitation d’une proposition.

Photos : ©Courtesy of Karim Rashid Inc.

KARIM RASHID
Né au Caire en 1960 et élevé en Angleterre et au Canada, Karim
Rashid est diplômé en design industriel en 1982 de l’université d’Ottawa.
Il continue toutefois ses études à Naples, puis il déménage à
Milan où il passe un an à travailler pour Rodolfo Bonetto. De retour
au Canada, il est engagé par Kan Industrial Designers pour qui il travaille pendant
sept ans, et co-fonde la collection Babel Fashion. Il ouvre ensuite son propre studio en
1993 à New York, et crée divers produits comme du mobilier et des objets de table
pour des entreprises telles que Citibank, Fasem, Idée, Guzzini, Issey Miyake, Leonardo,
Magis, Miyake, Nambé, Pure Design, Sony, Tommy Hilfiger, Totem, Umbra, Zanotta,
Zeritalia… Sa réputation est internationale et, très prolifique, il ne compte pas moins
de 4 000 créations en production à son actif. Outre son activité de designer, il a aussi
travaillé en aménagement intérieur pour Audi ou la Deutsche Bank, par exemple.

©Ellen VON UNWERTH

ORA ITO
En 1997, Ora ïto pirate les plus grandes marques avec ses « virtual
products ». Vuitton ou Apple qui font instantanément le tour de la planète
pour devenir les icônes de la révolution numérique. Phénomène
passé dans la culture pop, il est le plus jeune designer de sa génération
à collaborer avec les fleurons du luxe et de l’industrie, après l’immense succès de
sa bouteille Heineken en aluminium. Cassina, Cappellini, Bouygues, Alstom, Laguiole,
Zanotta et Accor plébiscitent alors son design sculptural devenu label de modernité.
Le studio pluridisciplinaire Ora ïto passe depuis du téléphone à l’architecture, du mobilier
à l’hôtellerie, du parfum au tramway, de la soucoupe volante au restaurant, manipule
les symboles pour les simplifier. Une méthodologie implacable pour laquelle il
invente un néologisme : la simplexité et décode l’ADN de notre époque pour imaginer
les mutations à venir.

©Olivier AMSELLEM

TRISTAN AUER
Après s’être formé auprès des grands noms de la décoration d’intérieur
et du design (Christian Liaigre et Philippe Starck), Tristan Auer a
développé son propre style : du sur-mesure, avec un mélange audacieux
de références classiques et de design d’avant-garde. Il ouvre
son agence Izeu en 2002 et multiplie les projets à travers le monde : la transformation
et la rénovation d’hôtels d’exception, tels que Les Bains et l’Hôtel de Crillon, la conception
de villas et d’appartements privés de Paris à New York, en passant par Londres,
L’île Moustique et Oman, la réalisation de showrooms et stands pour des marques prestigieuses
(Cartier), l’édition de mobilier (Pouenat, Contardi, Holly Hunt, Taillardat, Christophe
Delcourt, Ozone)… Il collabore également avec des groupes immobiliers et
hôteliers dans une logique de valorisation de leur image de marque basée sur le luxe
et le « savoir-faire » français.

©Studio MASSAUD
©DEDON

JEAN-MARIE MASSAUD
Depuis le début de sa carrière (il est diplômé en 1990 de l’ENSCI-Les
Ateliers à Paris), le toulousain d’origine, Jean-Marie Massaud, a travaillé
sur un large éventail de projets, de l’architecture à l’objet, de la
pièce unique à la série industrielle, de macro-environnements à des
micro-contextes. Des marques de référence telles que Axor, Cassina, Christofle, Poliform,
Toyota ont sollicité son habileté à conjuguer confort et élégance, zeitgeist et héritage,
générosité et distinction. Lorsqu’on lui demande d’imaginer un nouveau stade
pour la ville de Guadalajara au Mexique, il répond avec une architecture inédite en
forme de nuage surplombant un volcan, intégrée à un vaste programme de développement
urbain qui réunit loisir et culture, nature et urbanisme, supporters et citoyens.
Au lieu d’implanter un stade, il propose un environnement. La vision avait tout d’une
utopie… Elle a été inaugurée en juillet 2011.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.